[(13101|non) Le budget de la sécurité sociale ponctionné par les milliards offerts au patronat - Financement de la sécurité sociale pour 2019 - Elianne Assassi, sénatrice de Seine Saint-Denis

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Le budget de la sécurité sociale ponctionné par les milliards offerts au patronat

Financement de la sécurité sociale pour 2019 -

Par / 16 novembre 2018

L’examen du budget de la Sécurité sociale pour 2019 (PLFSS) au Sénat a confirmé les réductions des moyens pour les assuré-e-s sociaux et l’envol des exonérations pour les entreprises et les actionnaires.

Si l’on additionne le remboursement du CICE pour l’année 2018 et la baisse de cotisations décidée pour 2019 la facture globale des cadeaux pour les entreprises et les actionnaires sera de 40 milliards d’euros. D’un côté, le gouvernement donne aux entreprises, de l’autre il demande aux plus précaires de participer au remboursement de la « dette sociale ».

Les sénatrices et sénateurs du groupe communiste républicain citoyen et écologiste ont porté, à l’occasion des débats, un projet alternatif pour notre système de Sécurité sociale, qui met à contribution les entreprises et leurs revenus pour financer l’arrêt des restructurations hospitalières, la création dès 2019 de 100 000 nouveaux emplois hospitaliers pour répondre à la souffrance des personnels et des malades, 100 000 emplois par an pendant 3 ans pour les Ehpad, un plan de formation et d’investissement à la hauteur des enjeux de société que représente le vieillissement de la population et la prise en charge à 100% des dépenses de santé pour toutes et tous.

Alors que le Président de la République avait annoncé en avril dernier qu’il n’y aurait « pas d’économies sur l’hôpital pendant ce quinquennat », la politique d’austérité a été poursuivie et le budget de la santé (ONDAM), augmenté de 2,5 %, continue d’être insuffisant pour construire un système de santé de qualité, réellement accessible à toutes et tous.

Notre système de Sécurité sociale est attaqué par ce budget qui prévoit d’utiliser les excédents de la Sécurité sociale pour combler les déficits de l’Etat, faisant fi de sa mission première qui est que « chacun cotise selon ses moyens et reçoive selon ses besoins ». Lors du vote solennel, mardi 21 novembre, le groupe CRCE votera donc contre ce PLFSS 2019.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Un nouvel acte de mépris à l’égard des personnes en situation de handicap

Rejet de notre proposition de loi visant à mieux indemniser les allocataires de l’AAH - Par / 26 octobre 2018

Administration