[(13133|non) Non au hold-up du gouvernement sur la sécurité sociale - Loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 - Elianne Assassi, sénatrice de Seine Saint-Denis

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Non au hold-up du gouvernement sur la sécurité sociale

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 -

Par / 29 novembre 2018

Ce jeudi 29 novembre 2018, le Sénat a rejeté le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 (PLFSS), en nouvelle lecture.

Tout au long des débats, le groupe CRCE s’est opposé à ce projet qui constitue un véritable changement de philosophie et de conception de notre système de protection sociale. Il devient la variable d’ajustement du budget de l’Etat, qui va pouvoir détourner les ressources de la sécurité sociale pour renflouer ses caisses.

A l’heure où les salarié.e.s, les privé.e.s d’emploi, les jeunes, les retraité.e.s, les gilets jaunes, les robes noires, les blouses blanches, agissent pour une augmentation de leur pouvoir d’achat, pour plus d’égalité et de justice sociale, le gouvernement persiste dans ses choix désastreux.

Ainsi, la Ministre de la santé, Madame Agnès Buzyn, impose à l’hôpital public 910 millions d’euros de restrictions budgétaires supplémentaires pour l’année 2019, plutôt que d’écouter la souffrance des personnels hospitaliers qui dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail donc de l’accès aux soins. Comment dans ces conditions résoudre les problèmes rencontrés dans les établissements publics de santé ? Comment faire reculer les déserts médicaux ?

Ce PLFSS 2019 aggrave les maux de notre système de santé et discrédite totalement le Plan santé 2022 du gouvernement. Profondément injuste, il voit un envol des exonérations de cotisations patronales dans un souci affiché de relancer l’emploi ce qui est totalement inefficace ! Dans le même temps, les pensions de retraite, les Aides Personnalisées au Logement, les Allocations familiales sont gelées voire réduites alors qu’il augmente la contribution sociale généralisée (CSG).

Quant à la droite sénatoriale, si elle a dénoncé certaines mesures, elle a, dans les faits voté toutes les exonérations de cotisations sociales et reculé l’âge de départ à la retraite à 63 ans.

A l’inverse, les sénatrices et les sénateurs du groupe communiste républicain citoyen écologiste défendent un projet de société bien différent, un projet qui repose sur l’accès à toutes et à tous à la santé, sur tout le territoire, c’est pourquoi ils se sont opposés à l’adoption de ce budget.

Elles et ils appellent tous les professionnel.le.s de santé à continuer à se mobiliser pour faire échec à la casse de notre système de santé et de protection sociale.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Un nouvel acte de mépris à l’égard des personnes en situation de handicap

Rejet de notre proposition de loi visant à mieux indemniser les allocataires de l’AAH - Par / 26 octobre 2018

Administration