Nos propositions de lois

Retrouvez ici l’ensemble des propositions de loi déposées par le groupe CRC.

Lire la suite

Un État palestinien viable, vivant en paix et en sécurité aux côtés de l’État d’Israël

Règlement du conflit israélo-palestinien -

Par / 21 juin 2011

PROPOSITION DE RÉSOLUTION PRÉSENTÉE EN APPLICATION DE L’ARTICLE 34-1 DE LA CONSTITUTION

La vague des soulèvements populaires et des exigences démocratiques qui a déferlé sur les pays du Maghreb et du Moyen-Orient a changé le contexte régional.

Ces évolutions pourraient contribuer à de nouveaux équilibres dans cette région et entraîner des répercussions positives sur le conflit israélo-palestinien.

La récente multiplication de prises de position émanant de dirigeants, d’États ou d’institutions internationales, en faveur de la reconnaissance d’un État palestinien, prend en compte cette situation et traduit la montée de ces exigences démocratiques dans le monde arabe.

À l’heure où les peuples de ces pays reprennent en main leur destin, affirmer qu’un État palestinien souverain, ayant Jérusalem-Est comme capitale, doit exister dans les frontières d’avant la guerre de 1967, avec un retrait complet des forces israéliennes des territoires occupés, est de nature à ouvrir une perspective nouvelle.

En effet, face à l’échec du processus de paix initié à Oslo, une autre démarche est maintenant nécessaire.

La colonisation continue de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est par Israël avec la construction du mur, le blocus de Gaza, l’emprisonnement de milliers de militants politiques, les mesures discriminatoires, le recours à la guerre, doivent cesser au plus vite. Il faut éviter que le désespoir des populations palestiniennes, entretenu par cette situation, ne débouche sur l’éclatement de nouvelles violences qui compromettraient, peut-être irrémédiablement, toute solution de paix.

L’ensemble de la communauté internationale doit maintenant prendre ses responsabilités pour faire respecter les résolutions de l’ONU.

Soixante-quatre ans après l’avortement d’un plan de partage de la Palestine qu’elle ne s’est pas donné les moyens de faire appliquer, il lui revient de favoriser un règlement définitif, juste et durable, fondé sur le droit international.

Notre pays et ses partenaires européens devraient prendre les initiatives nécessaires pour exiger avec force que le gouvernement israélien s’inscrive dans un processus d’application du droit international avec, notamment, le retrait des territoires occupés sur les lignes de 1967 et le démantèlement des colonies.

La France et l’Union européenne doivent passer des paroles aux actes et être à l’initiative en répondant favorablement à la demande du Président de l’Autorité palestinienne de reconnaître l’État de Palestine.

Reconnaître l’État palestinien et oeuvrer pour que la prochaine Assemblée générale de l’ONU vote au mois de septembre l’admission de ce nouvel État, pourrait être le point de départ d’un nouveau cycle de négociations de paix, reposant sur des éléments concrets reconnus par la communauté internationale.

Cette avancée décisive dans le règlement du conflit israélo-palestinien contribuerait à l’établissement de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient.

Tel est le sens de la proposition de résolution que nous vous proposons d’adopter.

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

Le Sénat,

Vu l’article 34-1 de la Constitution,

Affirme solennellement son attachement au principe d’un État palestinien viable, vivant en paix et en sécurité aux côtés de l’État d’Israël,

Exprime le souhait que le Gouvernement reconnaisse l’État palestinien dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale,

Invite le Gouvernement à tout mettre en oeuvre pour faire appliquer les résolutions pertinentes des Nations unies afin de permettre la réalisation concrète de l’État palestinien.

Les dernieres interventions

Nos propositions de lois Des risques conséquents pour l’environnement et pour l’être humain

Interdiction de l’utilisation de cyanure dans l’exploitation minière aurifère et argentifère - Par / 3 avril 2019

Nos propositions de lois Une mesure évidente de justice fiscale

Rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune - Par / 20 mars 2019

Nos propositions de lois Un tel bilan d’activité mériterait une présentation devant le Parlement

Présentation du rapport annuel consacré aux droits de l’enfant du Défenseur des droits devant le Parlement - Par / 20 novembre 2018

Nos propositions de lois Une nouvelle dérégulation du secteur du logement

Encadrement des activité des plateformes de locations pour de courtes durées - Par / 16 mars 2018

Nos propositions de lois Cette immunité n’est pas acceptable

Délit d’entrave des directeurs d’établissements publics au fonctionnement du CHSCT - Par / 31 juillet 2017

Nos propositions de lois Ces variétés continuent à être cultivées sans contrôle sur leurs impacts environnementaux et sanitaires

Moratoire sur la mise en culture des semences de colza et de tournesol tolérantes aux herbicides issues de mutagénèse - Par / 9 juin 2017

Nos propositions de lois Le CDG Express, un projet inutile et coûteux

Abrogation de la loi autorisant la ligne Charles de Gaulle Express - Par / 17 mai 2017

Nos propositions de lois Il en va de la liberté des femmes à disposer de leur corps

Inscription du droit à l’IVG dans la Constitution - Par / 10 mai 2017

Nos propositions de lois Nul ne peut être propriétaire des constituants génétiques du vivant

Limites du champ de protection d’un brevet concernant une information génétique - Par / 20 avril 2017

Administration